Accueil / ASIE / TREKKING ET TRIBUS A CHIANG MAI
COUVERTURE Trekking et tribu a Chiang mai

TREKKING ET TRIBUS A CHIANG MAI

Chiang mai est une  petite ville du nord de la Thailande  connue pour la beauté de ses paysages , sa campagne environnante, ses rizières et  ses temples bouddhistes  mais savez vous qu’il est également possible d’y faire un trek d’un, deux  voire plusieurs jours  pour partir à la rencontre des ethnies locales et d’y passer la nuit ?

A 9h notre guide Johnny vient nous chercher à l’hôtel et nous embarque à bord de sac à a dos sur le toit pour une heure de trajet afin de sortir de Chiang Mai et rejoindre le point de départ de notre trek.A bord nous faisons connaissance avec deux Coréens, deux Allemand et un Néerlandais qui seront nos compagnons de route durant cette aventure.

thailande32

Johnny le guide nous propose de nous arrêter dans un marché local pour y prendre quelques poulets a faire cuire directement à la broche en pleine nature!Vote a main levé pour savoir si la majorité est d’accord pour financer ces 7 poulets qui nous coûteront 150 bahts par personne soit environ 3,5 euros et nous voila partis au premier arrêt!

LA FERME AUX PAPILLONS ET ORCHIDEES
Pour être honnête, rien d ‘exceptionnel à cette visite qui dure une trentaine de minute!Une ferme ou sont élevés comme son nom l’indique, des papillons en liberté et des orchidées!Cette visite vaut néanmoins le détour pour les amateurs de photo en macro.

 

 

LA TRIBU KAREN, LES FEMMES AUX LONGS COUS
Le peuple Karen (originaire du Myanmar) forme la plus grande des grandes tribus des collines de la Thaïlande. Cet arrêt permet de découvrir  l’histoire de ces femmes girafes.

Pour poser des anneaux sur le cou des petites filles de 5 à 9 ans, on enduit tout d’abord leur cou avec une pommade composée de graisse de chien, de lait de coco et de gelée royale puis on pose le premier anneau de cuivre. Ensuite, on en rajoute jusqu’au mariage ou, si la femme ne se marie pas assez tôt, jusqu’à ce que le poids de tous les anneaux posés atteigne 10 kg. Le triste record du plus grand nombre d’anneaux posé s’élève à vingt-huit pièces. Souvent, les femmes en ont aussi sur les jambes et sur les bras, mais qui peuvent, quant à eux, êtres ôtés.

Avant, le port des anneaux était obligatoire et la femme qui refusait cette pratique se faisait torturer jusqu’à ce qu’elle accepte. Mais la plupart des femmes étaient d’accord de porter les anneaux car elles savaient le bien que cela pouvait faire pour leur tribu et leur pays. Avec les anneaux, le cou peut s’allonger jusqu’à trente centimètres mais ce sont souvent plutôt les épaules qui s’affaissent, ce qui provoque une illusion d’optique. Quand ils sont enlevés, le cou ne tient plus en place.

J’AI OSE LE TREK EN TONGS
Non ce n’était pas volontaire!Apres avoir déjeuné en pleine foret et  m’être aspergée de répulsif moustique nous attaquons le trek!Je sentais depuis quelques jours ma paire d’Asics frotter mes talons  mais me disais qu ‘avec un peu de chance je tiendrai le trek!10 minutes plus tard, les pieds en sang m’empêchaient de faire 1 mètre de plus!

tong vs chaussures de rando

Solution 1 je pleure,refuse de continuer et bloque mes compagnons de voyage
Solution 2 j’enfile mes tongs de plage en continue sur deux jours comme ça.

Ni une ni deux, je libère mes pieds qui sont à vif et entame les premières montées dans la montagne, grimpant sur les chemins boueux, et caillouteux pendant une petite heure avant le 1er arrêt dans une grotte pleine de serpents. »Comment vais-je tenir jusqu’à la fin ? » me disais – je continuellement dans ma tête!Le soleil tape de plus en plus fort et les montées se font de plus en plus difficiles!Nous avons une bouteille d’eau pour la journée qu ‘il faudra utiliser a bon escient et économiser au mieux.Mon sac à dos 20 litres contient le nécessaire pour deux jours allant de la tenue de journée, au maillot de bain , au matériel photo et vidéo à la trousse de toilette qui d ‘ailleurs m’a pas beaucoup servie durant ce trajet.

On continue a s’enfoncer dans la « jungle » Thaïlandaise , on traverse des petits villages habités par des tribus ou j’observe avec attention leur façon de vivre.Bébé sur le dos,ces femmes n’hésitent pas a partir dans les champs récolter ou cultiver le riz, les plus âgées grimper sur les rizières  et charger les petits paniers de brindilles et autres herbes pendant que  les maris, s’occupent des cochons ou poules en liberté accompagnés de leurs  enfants.

Après deux heures de marches coupées par quelques pauses pour y découvrir la faune et flore de la province  de Chiang Mai on s ‘arrête au pied d ‘un papayer afin que que Johnny notre guide nous en décroche une!Celle ci est coupée en 8 parts et dévorée instantanément par nos amis les Coréens qui ne tentent pas de savoir si nous petites Française voulons y goûter aussi!Les Coréens,tête dans le fruit, des pépins et du jus plein la bouche et le visage, se régalent Nous autres, partageons le peu qu ‘il nous reste avec un peu plus de délicatesse …

5 heures de marche se sont écoulés et nous ne sommes toujours arrivés au village qui nous accueillera pour la nuit.Mes pieds ressemblent a un une pièce multicolore .. du sable et de la boue ont trouvés refuge dans les plaies mais la motivation d’arriver au bout était bien plus grande que la douleur.Sur le chemin on coupe quelques morceaux de bambous qui nous serviront plus tard a préparer le repas et on continue jusqu’à ‘a entendre des rires d ‘enfants et de l’eau !Soulagement pour mes pieds ,on arrive enfin!

fb

1..2..3 petits thaï viennent nous accueillir en se jetant sur nous!Ils nous guident jusqu ‘au petit village composé de deux maisons au milieu de nul part!Une sert a loger la 10 aine de personne composant la famille et l’autre, une cabane semi ouverte logeant des nattes de bambou et des couvertures de première génération certainement jamais lavées.

Une douche improvisée  à la tombée de la nuit dans une cahute sans porte et sans lumière comportant une bassine et un robinet nous sommes prêts a embrocher nos poulets achetés le matin même au marché et allumer le feu.Nous partageons tous un repas composé de légumes, riz et poulet grillé.

Johnny notre guide nous propose ensuite de nous concocter des makis sucrés avec le fameux bambou récupéré plus tôt dans la journée.Le principe est simple:on mets des grains de riz et du lait de coco dans le bambou qui est vide puis on le passe au dessus du feu!Quelques minutes plus tard, on détruit la partie dure du bambou en tapant dessus avec une machette et il ne reste plus que la feuille souple couvrant le bamboo entourant le riz au lait de coco.

Les enfants sont demandeurs!Ils veulent jouer avec nous, me sautent dessus, une sur le dos, l’autre dans les bras, réclamant des photos, toujours autant morts de rire de se revoir sur une écran.

La nuit risque d’être compliquée car même si en journée il fait beau et chaud , ici dans les montagnes Thaïlandaises les nuits sont très fraîches et nous obligent alors a utiliser ces couvertures première génération sous la moustiquaire qui protège des moustiques.. mais pas des araignées.

Le lendemain matin ,le réveil se fait en douceur au lever du jour avant de continuer notre chemin en direction du camp des éléphants.

Sur place nous partons nous promener dans l’eau pour admirer la beauté des paysages,bananes à la main qui récompensent notre éléphant toutes les 5 minutes.Un tour en bambou rafting sur la rivière nous est proposé qui consiste a découvrir le paysage au cœur de la jungle sans pour autant avoir à faire un trekking.Un éléphanteau attend qu ‘on lui donne son bain.Ni une ni deux, je le rejoins pour venir jouer avec lui.

A quelques pas de là se trouve une cascade dans la jungle avec plusieurs chutes d ‘eau entourée d’une végétation luxuriante où nous avons une impression d’être seuls au monde.

La journée se finira par une descente en rafting dans la rivière Mae Wang!On monte toute la rivière en jeep avant d ‘arriver au centre qui nous mettra à disposition un guide  et un rafting et on descend aussi vite que nous sommes montés, a lutter les courant , obstacles et  objets non identifiés dans l’eau.Sensations fortes garanties!

Rafting_thailande00_zs0j5u

Cette excursion a été réservée directement à Chiang mai dans un tour operator avec l’option « elephant bath ».Négociée elle m ‘a coûtée 1100 bahts en étant un groupe de 7,repas et guide compris.Je la conseille vivement si vous avez la chance de passer par Chiang mai qui est une ville extraordinaire.Vous ne pourrez en venir que satisfaits.

À propos Stéphanie

Stéphanie, du blog voyage mytourdumonde.net. Je voyage & blogue pour partager avec vous mes photos, vidéos, récits,conseils et astuces pour voyager autour du monde.

7 plusieurs commentaires

  1. Valérie LLOBELL

    Bonjour, super expérience, pourrais-tu préciser le nom de l’agence auprès de laquelle tu as résservé ce trek?
    Merci pour ce beau témoignage.

    • Bonjour,
      Je n’ai plus le nom exact de l’agence mais toutes les agences travaillent avec 2 ou 3 organismes!Ne pas hesiter a en faire plusieurs et a demander le nombre maximum de participant etc.. c ‘est ce qui peut faire la difference 😉

  2. Bonjour Stéphanie,
    Te souviens tu à combien de temps de Chiang Mai se situe la tribue Karen que tu as visitée ? Et s’il est possible de le faire hors trek de plusieurs jours ? Merci par avance,

    • Hello!

      Les tribus ou j ai dormi?
      Non je ne sais plus car il y a eu du 4X4, de la marche etc..
      Je pense qu ‘il est possible mais c ‘est dommage car c est pas des gros trek ( 3/4h par jour) et ce que tu decouvriras pendant ton trajet sera bien sympa, autant au niveau faune et flore que paysage 🙂

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

CommentLuv badge